Cavalier Julien Anquetin

CSO : kesako ?

Le 15/06/2021
On dénombre plus d'une une vingtaine de disciplines équestres dans le monde : dressage, CSO, complet, pony games, polo, hunter, attelage, voltige ou encore amazone. Selon les pays et les usages historiques du cheval, les cavaliers et les montures sont davantage orientés vers une discipline ou une autre.

 

 picto vidéo [Vidéo] Julien Anquetin : CSO toujours plus haut

 

Si le dressage est la discipline fondatrice de l’équitation, le CSO ou Concours de Saut d’Obstacles est bien l'activité reine en France puisqu'elle représente 80 % des concours, tant en termes de compétiteurs que d'épreuves ou d'engagements en compétition.

La compétition de saut d’obstacles consiste à affronter d’autres cavaliers sur un parcours d’obstacles simples ou combinés (doubles ou triples), qu’il faut enchaîner sans faute dans un temps imparti. Chaque faute (chute d’une barre, refus de sauter...) est pénalisée. Les parcours sont difficiles tant par leur hauteur que par la technicité du tracé. Et le tout se joue généralement entre 1 à 2 minutes ! Les cavaliers doivent être précis pour calculer les contrats de foulées, sachant qu'ils doivent franchir les obstacles en leur milieu, le plus vite possible et sans toucher les barres.


Technique et spectaculaire, le CSO de haut niveau est une mécanique de précision.Toute erreur ou mauvaise évaluation sera immédiatement sanctionnée au moment d'enchaîner, le plus rapidement possible, une douzaine d'obstacles de plus d'1 mètre 60 de hauteur. Si le danger attise la curiosité des pratiquants et des spectateurs, l'osmose - physique et psychologique - entre le cavalier de haut niveau et sa monture est sans aucun doute l'une des clefs de la fascination qu'exerce cette discipline. C'est d'ailleurs toujours un couple qui gagne une épreuve, sous le regard attentif de leur soigneur ou "groom".

Des couples sont ainsi entrés dans la légende. Pierre Durand est indissociable de son champion Jappeloup de Luze avec lequel il s'illustra lors des Jeux Olympiques de Séoul de 1988. On peut également citer Eric Navet et son étalon Quito de Baussy ou encore John Whitaker et Milton, l'un des chevaux les plus titrés du circuit. Nous souhaitons à Julien Anquetin d'entrer à son tour dans ce club d'élites, lui qui a reçu la passion du cheval en héritage.

 

Les principaux obstacles à défier par le couple cheval-cavalier en compétition


- Les verticaux appelés encore droits ;
- Les obstacles larges : composés de deux ou trois pans verticaux (appelés respectivement Oxer et Spa) ;
- Les rivières ou bidets qui simulent une rivière.


En ligne simple, le cheval franchit chaque obstacle séparé d’au moins trois foulées du suivant.
En combinaison, le cheval doit sauter des obstacles (verticaux et larges par exemple) rapprochés, avec une seule foulée entre chaque obstacle. Les combinaisons peuvent être doubles (deux verticaux), triples (deux verticaux et un oxer par exemple) et même quadruples (quatre verticaux).

 

Les Concours de Saut International (CSI) et les différents labels (étoiles)


• CSI 1* : l’épreuve majeure du concours, le Grand Prix est à une hauteur maximum de 1,40m
• CSI 2* : l’épreuve majeure du concours, le Grand Prix est à une hauteur maximum de 1,45m
• CSI 3* : l’épreuve majeure du concours, le Grand Prix est à une hauteur comprise entre 1,50m et 1,60m
• CSI 4* : l’épreuve majeure du concours, le Grand Prix est à une hauteur comprise entre 1,55m et 1,60m
• CSI 5* : l’épreuve majeure du concours, le Grand Prix est à une hauteur comprise entre 1,60m et 1,65m

 

 Quanan 2 Deauville 2018

 Photo  en haut de l'écran :
Fermelo et Julien Anquetin en 2019