Avis d'expert

Bilan des OPC Actions Europe au 3e trimestre 2019

Le 07/10/2019 par Sébastien Racine
Quel bilan tirer du troisième trimestre 2019 pour les fonds Actions Europe ? L'analyse de Sébastien Racine, directeur adjoint de la Gestion sous mandat de BPE et responsable Multigestion.

Le troisième trimestre 2019 a vu les marchés actions européens poursuivre leur progression entamée en début d’année, et ce, malgré la forte volatilité observée au mois d’août. D’un coté, l’économie mondiale continue de ralentir et Donald Trump souffle le chaud et le froid sur les relations commerciales Chine/Etats-Unis. De l’autre, les grandes banques centrales ont montré leur volonté de soutenir la croissance économique avec, pour la BCE, une politique monétaire exceptionnellement accommodante. L’indice MSCI Europe progresse ainsi de 2,6% sur le trimestre et de 19,20% sur les neuf premiers mois de l’année.

Le luxe, la technologie et l’alimentation/boissons affichent toujours les meilleures performances sectorielles avec des progressions de près de 25% depuis le 1er janvier ; l’environnement de taux bas poussant toujours plus haut les valorisations tandis que les investisseurs en quête de visibilité ont continué de privilégier ces secteurs.
A l’inverse, les banques et les télécoms sont à la traîne avec des progressions d’à peine 4% ; les premières étant fortement pénalisées par l’extrême faiblesse des taux d’intérêt, les seconds par un environnement concurrentiel exacerbé qui comprime les marges.

En termes de style de gestion, les valeurs de croissance (Growth) ont affiché, logiquement, de belles progressions, portées par les secteurs de la consommation et de la technologie tandis que les titres décotés (Value) ont continué de sous-performer, plombés par les banques et les télécoms. L’écart de performance, déjà important en 2018 et qui s’était accru au premier semestre, s’est amplifié au cours des derniers mois. Les politiques ultra accommodantes des banques centrales, le ralentissement de la partie cyclique de l’économie et la bonne tenue de la sphère domestique (emploi et consommation) poussent les investisseurs à délaisser les titres décotés et à privilégier les valeurs de croissance, malgré des écarts de valorisation qui deviennent historiques.
On notera tout de même que ces écarts se sont réduits en septembre. Il a en effet suffi que les taux d’intérêt remontent un peu en fin de trimestre pour que les valeurs décotées (banques notamment) rebondissent fortement tandis que les valeurs de qualité faisaient du surplace. Si ce rebond n’a duré que trois semaines, il illustre bien le dilemme auquel sont confrontés de nombreux gérants : acheter des valeurs de qualité « hors de prix » ou tenter un hypothétique rebond des titres décotés qui risque de faire « pschittt ».

Enfin, les petites et moyennes valeurs, véritable source de surperformance pour les gérants actions entre 2009 et 2018, affichent des progressions un peu inférieures à celles des grandes capitalisations en 2019 après une fin d’année 2018 calamiteuse.

Les gérants de fonds sur les actions européennes ont, semble-t-il, été pénalisés par un positionnement plutôt défensif dans une environnement de marchés haussiers mais aussi par une sous-exposition, pour une bonne partie d’entre eux, aux valeurs « star » (Luxe, Consommation, Technologie) qu’ils estiment survalorisées. Ainsi, seuls 30% des gérants surperforment le MSCI Europe à fin septembre. Pour rappel, ils étaient 48% en 2017 et 23% en 2018.

 

Performance 2019 (au 30/09) des fonds actions Europe Large / Multi caps et des indices Europe

BIL OPC 3e trimestre 2019

Moyenne des fonds : moyenne équipondérée des fonds de la catégorie « Actions Europe – général ».
Performance MSCI Europe : performance de l’indice des principales valeurs européennes, dividendes nets réinvestis.
Performance MSCI Europe Small caps : performance de l’indice des valeurs européennes de petite capitalisation, dividendes nets réinvestis.
Performance MSCI Europe Growth : performance de l’indice des principales valeurs européennes de style Growth (croissance), dividendes nets réinvestis.
Performance MSCI Europe Value : performance de l’indice des principales valeurs européennes de style Value (décotées), dividendes nets réinvestis.

 

 À suivre sur Twitter : @SebastRacine

 

Article rédigé le 04/10/2019 par Sébastien Racine, directeur adjoint de la Gestion Sous Mandat, Banque Privée BPE