Fiscalité

Boostez votre générosité dès 2018

Le 10/12/2018
Les dons au profit des associations et fondations d’intérêt public éligibles peuvent ouvrir droit à une réduction d'impôt sur le revenu. Les associations voient leurs ressources s’effriter en 2018 du fait notamment de la suppression de l’ISF dont les redevables réalisaient fréquemment des dons ouvrant droit à réduction. D’autre part, la restitution des réductions d’impôts liées aux dons réalisés en 2018 vous offre un levier exceptionnel de trésorerie, c’est l’occasion de renforcer votre soutien aux causes qui vous sont chères en 2018 et en 2019.

La réduction d’impôt s’élève à 66 % voire 75 % du montant donné, selon l’association éligible choisie, dans la limite de 20 % du revenu imposable.

2018 : année de transition vers le prélèvement à la source de l’impôt

Pour éviter aux contribuables de faire face à une double imposition en raison du passage au prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu dès le premier janvier 2019, l’impôt sur les revenus ordinaires de 2018 sera neutralisé par un crédit d’impôt exceptionnel.

Exemple : en 2018, Aurélien  perçoit uniquement son salaire et des revenus fonciers ordinaires. Il verra son impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux sur ses revenus fonciers neutralisés à 100 %.
Il commencera à payer dès janvier 2019 l’impôt par prélèvement à la source sur son bulletin de salaire de 2019 et la fiscalité correspondant à ses revenus fonciers 2019 par prélèvement sur son compte bancaire.

Si mon impôt est neutralisé, ai-je intérêt à donner avant fin 2018 ?

Oui, car la réduction d’impôt correspondant à un don réalisé en 2018 est maintenue.
•    Elle sera déduite en priorité de l’impôt au barème progressif dû à l’automne 2019 sur certains revenus exceptionnels de 2018 qui restent imposés. Le surplus éventuel sera restitué.
•    De plus, vous bénéficierez mi-janvier 2019 par virement d'un acompte automatique représentant 60 % de certains avantages fiscaux récurrents .
L'acompte de 60 % sera calculé sur la base de ces réductions/crédits d'impôt portés dans la déclaration de revenus 2017 que vous avez déposée au printemps 2018.

Et si je boostais ma générosité avant le 31 décembre 2018 ?

Exemple : Alice a pour revenus son salaire et des revenus fonciers. En 2017, elle a donné 1 000 € à une association éligible. Elle a bénéficié en 2018 d’une réduction d’impôt de 66 % soit 660 € qui a réduit l’impôt sur ses revenus de 2017. Le 15 janvier 2019, elle percevra automatiquement un acompte de 60 % de 660 € soit 396 €.

À l’automne 2019, à réception de son avis d’imposition sur les revenus de 2018, plusieurs situations se présentent :
 1. Si Alice ne renouvelle pas son don de 1 000 € avant le 31/12/2018, elle devra restituer les 396 € reçus en janvier.
 2. Si Alice renouvelle son don avant le 31/12/2018, elle percevra un remboursement de 264 € correspondant à sa réduction d’impôt de 660 € déduction faite de l’acompte de 396 € reçu en janvier.
 3. Si Alice donne 2 000 € avant le 31/12/2018, elle percevra un remboursement de 924 € correspondant à sa réduction d’impôt de 1 320 € déduction faite de l’acompte de 396 € reçu en janvier
Alice a donc intérêt à "booster" sa générosité avant le 31/12 2018 et pourra renouveler ses dons dès janvier 2019 et à l’automne grâce à la restitution exceptionnelle des réductions d’impôts.

À noter : si vous donnez pour la première fois en 2018, l'intégralité de l’avantage vous sera attribué à l'automne 2019.
Vous percevrez ensuite un acompte dès janvier 2020 sur la base de votre déclaration de revenus 2018.
C’est le moment de booster votre générosité !

La réduction d’impôt pour dons éligibles n’est pas prise en compte au titre du plafonnement global des avantages fiscaux. Si vous donnez plus de 20% de vos revenus, l’excédent se  reporte sur l’année suivante.
Les dons pris en compte peuvent prendre la forme de :
•    sommes d'argent versées à une ou plusieurs associations,
•    dons en nature,
•    revenus auxquels les particuliers décident de renoncer au profit des associations,
•    abandon de frais par les bénévoles,
•    don par SMS.
 
1) Crédits d’impôts concernés : salarié à domicile, garde de jeunes enfants, cotisations syndicales. Réductions d’impôts concernées : investissement outre-mer dans le logement, dépenses liées à la dépendance, Censi-Bouvard, Scellier, Duflot et Ponel, dons aux œuvres et partis politiques.